Archive | CEPR RSS feed for this section

Reprise des chantiers du BTP en toute sécurité

Afin d’accompagner au mieux la reprise des chantiers du BTP dans le département des Côtes d’Armor et rassurer les clients particuliers sur les mesures sanitaires mises en œuvre sur les différents chantiers dans le contexte du COVID-19, Madame la Sous-préfète de Dinan nous a transmis un document officiel du gouvernement allant pleinement dans ce sens.

Vous pourrez ainsi présenter ce document à vos clients particuliers afin de les rassurer sur la possibilité de réaliser des travaux chez eux.

Constats, prévisions, solutions, attentes : les entreprises du territoire se mobilisent

Les membres du bureau du Club des Entreprises du Pays de la Rance, sont, depuis le début de la crise du Covid-19, fortement mobilisés pour soutenir, informer ses adhérents et l’ensemble des entreprises du Territoire Émeraude.

« Nous affrontons une crise sans précédent, une crise sanitaire mais également, nous le vivons au quotidien, une crise économique. Et en tant qu’association d’entreprises, nous pensons qu’il faut jouer collectif pour éviter que cette crise devienne une crise sociale » souligne Jean-Yves Claudel, Président du CEPR.

Après un premier sondage réalisé début avril pour comprendre la situation des entreprises, un deuxième sondage a vu le jour et a permis de confirmer « les prévisions de baisse d’activité et de chiffres d’affaires des entreprises » mais aussi de mettre en lumière « les dispositifs concrets que nous souhaitons mettre en place en lien avec les collectivités locales ».

Les résultats de ce deuxième sondage indiquent entre autres que 61% des dirigeants estiment peu probable de retrouver leur chiffre d’affaires en moins d’un an et que 40% anticipent des soucis de trésorerie dans les 6 prochains mois. Pour autant, de nombreuses solutions sont envisagées pour faire face à cette crise, comme la recherche de nouveaux marchés et clients pour 83 % des dirigeants et une plus forte présence en digital pour 2/3 des dirigeants.

Vous pouvez retrouver tous les résultats dans notre communiqué de presse, consultable ci-dessous.

Entretien avec Xavier Champs, Dirigeant de SIAM Agencement

« Contrairement à 95% des entreprises du bâtiment qui ont fermé le 16 ou 17 mars, nous avons réussi à poursuivre notre activité tant en atelier que sur certains chantiers y compris à Paris où nous réalisons 60% de notre CA. Pour cela, nous avons mis en place dès le 17 mars un Plan de Continuité de l’Activité (PCA) que nous avons fait valider par notre CSE et qui reprend toutes les mesures prises par l’entreprise pour protéger la santé de nos collaborateurs. Ce PCA (nous en sommes à la 2ème version) décrit également les conditions de télétravail (20% de notre effectif) et de chômage partiel. Actuellement nous considérons être à 70% de notre activité normale. Notre inquiétude est plutôt liée aux perspectives de fin d’année.

Suite à l‘idée d’un salarié, nous avons fabriqué des « pare-virus » que nous avons offert gracieusement à une vingtaine de commerçants, notamment pharmaciens (cf photo ci-jointe) dans les premiers jours de la crise. »

La chambre de prévention : Ne restez pas seul en cas de difficulté, un dispositif dédié

Au sein du Tribunal de Commerce de St Malo (dont le ressort couvre les deux arrondissements de Saint-Malo et Dinan) existe une Chambre de Prévention dont le rôle est d’aider les entreprises en difficulté à éviter le dépôt de bilan.

Tout comme les autres juges du tribunal de commerce, les juges délégués à la Prévention sont eux-mêmes des hommes et des femmes d’entreprises. Leur intervention, informelle (sans robe) et confidentielle, consiste à informer et orienter le chef d’entreprise vers les solutions les mieux adaptées à leur situation

Ils travaillent en étroite coordination avec les conseillers consulaires locaux (CCI et CMA) et les équipes malouines et dinannaises de l’association EGEE pour accompagner bénévolement le chef d’entreprise dans sa gestion et ses démarches vis-à-vis de ses créanciers. Dans le contexte plus spécifique des mesures de soutien actuelles, ces derniers pourront notamment aider les plus petites structures dans leurs diverses formalités auprès des banques et organismes publics.

Le Tribunal peut aussi, à la demande du chef d’entreprise, dans le cadre de la Loi de Sauvegarde des Entreprises, mettre en place une procédure amiable confidentielle (mandat ad-hoc ou Conciliation) ou encore ouvrir une procédure de Sauvegarde dont l’objectif est de restructurer et rééchelonner la dette pour passer cette période difficile et se préparer à la reprise d’activité.

« Notre message aux chefs d’entreprise est simple : On peut vous aider, ne restez pas seuls. » 

Pour joindre la Chambre de Prévention, contacter le Greffe qui transmettra immédiatement aux juges de la Prévention par email ou téléphone (02 99 20 00 90 – horaires : 10:00-12:00 et 14:00-16:00)

Rencontres départementales le mardi 3 déc. à Binic

Rencontres départementales le mardi 3 déc. à Binic

Insertion par l’activité économique : Quelles plus-values pour votre entreprise ?

Plus d’informations :

coupon-reponse programme