Saur choisi pour gérer l’assainissement de Dinan Agglomération (Côtes-d’Armor)

Dinan Agglomération fait le choix d’une nouvelle gouvernance pour la gestion de son service public d’assainissement collectif avec la création d’une société d’économie mixte à opération unique (Semop) – Eaux de Dinan-Assainissement – à compter du 1er janvier 2019.

L’agglomération de Dinan (Côtes-d’Armor, 100 000 habitants) confie pour une durée de 7 ans son service d’assainissement collectif à Saur qui interviendra, à compter du 1er janvier, sur 25 des 64 communes réunissant 60 000 consommateurs.

La collectivité a opté pour le mode de gestion d’un Semop, l’actionnariat de la société étant détenu à 60 % par Saur et 40 % par Dinan Agglomération. Le conseil d’administration de cette Semop – baptisée Eaux de Dinan Assainissement – sera présidé par Arnaud Lecuyer, président de Dinan agglomération, et réunira 4 représentants de chacun des deux actionnaires.

Par cette forme juridique, l’agglomération souhaite « disposer des performances et de la technicité reconnue des acteurs de l’eau et de l’assainissement, tout en garantissant une gouvernance transparente et active ».
Au-delà de la forme juridique choisie, Saur a su structurer son offre autour d’engagements environnementaux et patrimoniaux ambitieux :
• La réduction de l’empreinte carbone au travers de la diminution des consommations énergétiques (-14 % de consommation électrique d’ici 2023), de locaux Haute Qualité Environnementale (HQE), d’une flotte de 100 % de véhicules GNV à l’horizon 2022, de l’utilisation d’énergie verte pour le service ainsi que le développement de la pratique de l’éco-pâturage.
• La lutte accrue contre les eaux parasites par la mise en oeuvre d’un diagnostic permanent, du suivi en temps réel des ouvrages d’assainissement collectif et de la gestion dynamique des réseaux, de la réduction de 50 % du volume surversé en tête de station à l’horizon 2023 et de 5 % l’indice de parasitage du réseau à l’horizon 2021.
• La réduction des nuisances olfactives au travers d’une analyse de la sensibilité du réseau pour viser le « zéro nuisance olfactive » (notamment le souffre, H2S) dès 2019 et la mise en oeuvre d’un programme

Saur CP-Saur et Eaux de Dinan Assainissement VF

Connection

Test texte